Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du verger au sachet : la diversité des métiers de la noisette

Koki, c'est une diversité de professions  exercées au quotidien par des femmes et des hommes pour vous offrir le meilleur de nos fruits.  Afin de vous proposer des noisettes et noix de France d’excellence, chaque membre de la KOKI Team a son importance…  Connaissez-vous les métiers qui se cachent derrière vos noisettes et noix préférées ?

 

La maîtrise de la filière de l’amont à l’aval se traduit par une diversité de profils qui est au cœur de la réussite de la filière noisette. Tous ces métiers s’exercent aussi bien au féminin, qu’au masculin ! Rappelons-le, Koki est engagée sur la question d’égalité homme-femme au travail.

 

La recherche en agronomie 

En amont de la culture et de la récolte des noisettes et des noix, des travaux de recherche sont menés par la filière depuis plus de 40 ans, aussi bien sur la production agricole que sur les parasites et ravageurs tels que le balanin ou la punaise diabolique.

Ces recherches sont notamment conduites par l’équipe de l’Association Nationale des Producteurs de Noisettes (ANPN) qui représente la filière Noisette Française.

Rencontre avec Julien Toillon, chercheur à l’ANPN

Notre plus grosse mission est d’effectuer et valoriser les travaux de recherche sur des thématiques spécifiques et variées (phénologie, sélection variétale, lutte contre les maladies et ravageurs) grâce à des solutions alternatives viables techniquement et économiquement et applicables au verger par les producteurs.

Nous devons nous tenir informés et à jour sur l’état d’avancement de la connaissance générale et spécifique en lien avec la noisette pour mener au mieux nos recherches.

 Les partenariats de recherches avec d’autres instituts nationaux et internationaux sont importants. Nous cherchons également à proposer et/ou adapter/transposer des techniques utilisées dans d’autres cultures à nos propres conditions. Nous devons également être capables de synthétiser l’information afin de la rendre accessible aux adhérents de l’ANPN. Grâce aux liens qui nous unissent avec la coopérative Unicoque, nous représentons et défendons également l’excellence de la filière Noisette de France via nos recherches.
 

Le conseil technique en production végétale

Du côté verger, nos producteurs sont accompagnés par des techniciens qui les épaulent et les conseillent sur les techniques de production et les étapes clés dans la conduite du verger de noisetiers et noyers.

Leyla Ramade, technicienne conseil, nous explique ce lien étroit entre producteur et technicien :

Notre mission principale est d'accompagner les producteurs de noisettes et de noix de la coopérative sur le plan technique. Nous réalisons des observations en verger qui nous permettent de faire des préconisations dans tous les domaines de l'itinéraire technique: taille, fertilisation, protection phytosanitaire, etc...

Nous sommes des spécialistes de ces cultures. Nous animons tous des formations à destination des producteurs d’Unicoque, notamment sur le terrain. Nous sommes garants également du lien entre la coopérative et l'adhérent sur le plan administratif (avec l'appui du secrétariat producteurs) et en ce qui concerne la vie coopérative avec ses temps forts.

La coopérative est une entreprise particulière qui est bâtie sur des valeurs fortes qui me parlent.

Ce qui me plait dans ce métier, c’est surtout l'échange avec les producteurs dans les vergers: les écouter, les conseiller, les faire progresser techniquement, répondre à leurs questions. C'est un métier qui allie la science et l'étude des pratiques agricoles empiriques.

 

Le transport 

Après avoir récolté les noisettes et noix au sol dans les vergers, les producteurs les apportent en station de stabilisation afin de les laver et les sécher pour pouvoir ensuite les conserver dans de bonnes conditions.

C’est au tour des chauffeurs d’entrer dans la danse afin de récupérer le précieux fruit pour l’apporter sur le site de production de la coopérative Unicoque à Cancon.

Ondine Dormant, chauffeuse poids lourds, nous raconte son métier :

En lien avec le Responsable de Production et le/la Chef d’atelier, je transporte des noisettes et des noix dans différents contenants (de la palette à la benne) ou encore des engins de manutention d’un site à l’autre pour garantir le flux de produits au sein de la coopérative entre les différents ateliers de celle-ci.

J’assure les chargements et déchargements de mon camion (en interne ou chez des prestataires) avec un chariot élévateur ou un manuscopique, je veille à la bonne transmission des documents de traçabilité des produits entre les différents maillons de la chaine.

Être chauffeur chez Unicoque, c’est être le relais entre les différentes étapes du circuit en assurant des missions variées. 

 

L’agréage

La porte d’entrée des noisettes et noix sur le site de production, c’est l’agréage. Il s’agit à cette étape d’évaluer les caractéristiques des fruits livrés par nos producteurs, en premier lieu leur qualité et calibre, et ainsi définir quelle destinée ils auront dans l’usine et auprès de nos clients.

La finalité de l’agréage est de prendre en compte la qualité des fruits livrés par les coopérateurs pour permettre à l’usine d’optimiser leur utilisation, dans le but d’avoir une qualité constante pour le consommateur et une rémunération équitable pour chaque producteur.

Chrystelle Auzeral, chef d’atelier agréage, nous explique l’importance de l’agréeur en saison :

Il est essentiel que les personnes qui réalisent les agréages soient rigoureuses et intéressées par leur travail. Cette étape d’agréage permet d’orienter les fruits vers 2 flux et ateliers distincts : les noisettes en coque et décortiquées.

Les missions qui sont confiés aux agréeurs sont variées. Pour une partie d’entre eux, il s’agit de réaliser plusieurs travaux  (comptages, pesées, tri, ...) en utilisant parfois des outils de mesures spécifiques.

Pour l’autre partie, le travail va être plus minutieux : il sera question d’observer les noisettes sous plusieurs états (avec/sans la coque, coupées etc) pour déterminer des taux de défaut (en fonction de seuils établis et donnés lors des formations).

 

Le calibrage et le tri 

Une fois les noisettes et les noix agréées, elles sont donc réparties dans les 2 ateliers : en coque ou décortiquées. Les noisettes et les noix en coque vont être triées et calibrées afin d’être conditionnées selon leur taille.

Pour celles qui sont destinées à être décortiquées voire transformées, des étapes supplémentaires interviennent dans le circuit comme le cassage, la torréfaction, le concassage, le broyage (pour obtenir une délicieuse poudre de noisettes)…

Aurélien nous parle de son métier de conducteur de ligne de tri mécanisé :

Au sein du service production, le conducteur de ligne doit organiser différentes missions dans le but de garantir un produit conforme à la politique qualité de la coopérative.

Le conducteur de ligne doit effectivement maîtriser chaque étape de fabrication d’un produit : de l’alimentation de la ligne jusqu’à la sortie pour l’obtention d’un produit fini ou semi-fini.

Il doit savoir régler une ligne de production, vérifier la traçabilité, contrôler la conformité du produit fini et manager une équipe dans certains cas. Pour remplir toutes ses missions, il travaille de concert avec les services supports que sont la maintenance et la qualité.

Chez Unicoque, un conducteur de ligne doit être observateur, apporter des solutions, savoir instaurer un climat social propice à l’innovation dans son équipe et avoir l’exigence de produire des noisettes et noix d’excellence à la hauteur des exigences de la coopérative pour ses clients.

Le métier de conducteur de ligne est très enrichissant et c’est très varié. Ici, on cherche toujours à améliorer une entrée, une sortie, un fonctionnement, un réglage et toujours dans une ambiance agréable. 

 

Le conditionnement 

Après le calibrage et le tri vient le conditionnement. Nos précieux fruits passent ainsi par plusieurs étapes dans différentes installations industrielles jusqu’à être expédiées aux clients. Les caristes assurent ce transport interne entre installations tout en assurant la traçabilité des produits.

Samuel Henisse, cariste, nous présente son métier chez Unicoque :

Le poste de cariste chez Unicoque est polyvalent. On trouve des caristes dans tous les services et bâtiments liés à la production.

Notre rôle est de transporter les noisettes et les noix dans nos fameux palox et big-bags pour alimenter une ligne de production, stocker, charger ou décharger des poids-lourds. Il faut être réactif et attentif car la traçabilité du produit est fortement impactée si nous commettons des erreurs.

Nous avons également un devoir de sécurité car nous utilisons des engins motorisés. 

Je suis fier d’occuper ce poste à responsabilité et de contribuer à la production de produits locaux comme la noisette et la noix dans une équipe où l’on se sent comme en famille.

 

La commercialisation 

La commercialisation de toute cette production relève du service commercial qui a pour mission de vendre la noisette et la noix tant aux industriels, aux grossistes et enseignes de la grande distribution, qu’aux artisans transformateurs sans oublier les particuliers qui peuvent s’approvisionner à la Boutique Koki.

Estelle Grossenbacher, assistante commerciale, nous explique son rôle au service commercial :

 « Notre travail au quotidien consiste à traiter les différentes commandes des clients sur un plan commercial et administratif. C’est un métier où la rigueur et le sens de l’organisation sont importants.

Nous assurons le traitement de chaque vente, de la commande jusqu’à la facture sans oublier l’organisation de la livraison dans les délais en répondant à toutes les demandes internes et externes qui y sont liées.

C’est aussi tout un travail d’organisation et de préparation grâce à des réunions, des opérations commerciales sur le terrain (salon, rendez-vous clients…). On réalise des statistiques de ventes via des bases de données et tableaux de bords régulièrement mis à jour afin de préparer des plans de vente et des offres commerciales. »

 

Et voilà pour ce tour d’horizon des métiers qui constituent la Koki Team.  Ainsi, vous pourrez mettre des visages derrière les sachets de noisettes que vous ouvrirez !

Et si vous souhaitez en découvrir davantage, nous vous invitons à découvrir les coulisses de notre coopérative chaque été.

Inscriptions auprès de Koki la Boutique !

Publié par : KOKI
Catégories : KOKI & vous

Commenter cet article